Tag: Tori

Des changements à la formation des enseignants pour assurer la qualité et

first_imgLe ministère de l’Éducation prévoit apporter des changements au système de formation des enseignants afin d’assurer une qualité continue de l’enseignement et de répondre à la demande du marché du travail. Karen Casey, ministre de l’Éducation, a présenté les changements dans sa réponse à l’évaluation de la formation des enseignants en Nouvelle-Écosse, aujourd’hui 1er mai. « Un système d’éducation de qualité supérieure est absolument dépendant des enseignants bien formés et bien préparés, » a dit Mme Casey. « Ce processus entraînera des améliorations de tous les aspects de la formation des enseignants, du niveau des politiques à la formation en classe. » Mme Casey a formé le comité d’examen en juin 2007 afin de déterminer si les pratiques actuelles répondent aux besoins des conseils scolaires, des enseignants actuels et potentiels, et des communautés scolaires. Le comité a présenté son rapport, qui contenait 19 recommandations, en janvier. Le ministère de l’Éducation prévoit mettre en oeuvre les recommandations suivantes pour assurer la qualité des futurs enseignants : — Établir un conseil consultatif du ministre sur la formation des enseignants qui aura comme mandat d’offrir des conseils et de formuler des recommandations sur les politiques et les orientations des programmes. — Demander au nouveau conseil d’examiner l’équilibre entre les aspects théoriques et pratiques de la formation des enseignants. — Établir un groupe de travail qui sera chargé d’améliorer l’aspect du stage pédagogique de la formation des enseignants. — Appuyer le développement d’un programme d’orientation, de mentorat et de perfectionnement professionnel à l’intention des nouveaux enseignants. — Présenter un projet de loi qui exige que les universités offrant un programme de baccalauréat en éducation de façon individuelle ou avec un partenaire répondent à la demande du marché du travail, reçoivent l’approbation de la Commission de l’enseignement supérieur des provinces Maritimes, et reçoivent l’approbation du ministère. Le comité d’examen a également remarqué qu’il y avait un surplus d’enseignants dans le système. Toutefois, le ministère reconnaît qu’il existe une demande considérable pour un baccalauréat en éducation, et qu’il y a en effet des pénuries d’enseignants dans certaines régions rurales et particulièrement pour certains sujets comme les mathématiques et le français. C’est pourquoi le ministère de l’Éducation appuie : — Un programme de baccalauréat en éducation à l’Université Cape Breton à compter de 2009-2010, mais seulement si certaines conditions sont respectées, y compris l’approbation de la Commission de l’enseignement supérieur des provinces Maritimes et un accent sur les besoins du marché du travail. Le nombre maximal d’inscriptions serait de 40. — Un partenariat entre l’Université Saint Mary’s et l’Université Mount Saint Vincent visant à offrir un programme intégré de baccalauréat ès arts et de baccalauréat en éducation sur une période de cinq ans qui mettra l’accent sur les besoins du marché du travail. Le nombre maximal d’inscriptions serait de 20. — Le maintient du programme intégré de baccalauréat en sciences et de baccalauréat en éducation de l’Université Acadia. — Une communication claire aux futurs étudiants au sujet des réalités du marché du travail. « Les étudiants qualifiés qui souhaitent obtenir leur baccalauréat en éducation ici auront maintenant plus d’options à leur disposition en ce qui a trait à l’endroit et à la durée de leurs études, » a dit Mme Casey. Le rapport sur l’évaluation de la formation des enseignants en Nouvelle-Écosse a été rédigé après des semaines de consultations à grande échelle avec des éducateurs, des parents, des étudiants, des membres des conseils scolaires, le Syndicat des enseignants de la Nouvelle-Écosse, les universités et des représentants du gouvernement. Mme Casey a également demandé au public de partager ses commentaires sur le rapport avant de préparer sa réponse. Les membres du comité étaient : Daniel O’Brien, ancien président et vice-chancelier de l’Université St. Thomas à Fredericton; Myra Freeman, enseignante à la retraite et ancienne lieutenante-gouverneure de la Nouvelle-Écosse; et Bill Whelan, ancien surintendant de l’éducation pour quatre conseils scolaires du Canada atlantique.last_img read more